citron_rond_petite_bannière_edited.png

Axes thérapeutiques

Seul ou en synergie, selon vos envies. 

Contrairement à la médecine conventionnelle qui traite généralement les symptômes, la nutrithérapie vise à réformer le terrain individuel, en soulageant, renforçant et stabilisant les multiples mécanismes biologiques du corps humain. Il s'agit alors de travailler de manière progressive et systématique pour inscrire ces actions dans la durée.
 
De cette manière, il nous est possible de créer de nouvelles habitudes, d'éduquer notre palais en douceur et de construire notre qualité de vie avec les petits gestes du quotidien...

Optimiser son assiette

Détecter les carences

Renforcer son terrain

citron.png

Nutrition

Le but premier de la vie est de se maintenir elle-même dans un état dynamique, dans la vitalité.
 
Le corps travaille de manière autonome et indépendante pour maintenir cette vitalité dans un équilibre bien précis. Pour cela, il utilise les deux uniques sources d’énergie qui lui sont disponibles :

- La nourriture que nous mangeons.
- L’air que nous respirons.
 
Dans notre société, nous avons la chance d’avoir des calories en suffisance. Nous consommons protéines, lipides et glucides en abondance. Ce qu’il manque cependant, ce sont les
vitalisants
 
Car il s’agit de distinguer qualité et quantité ; la charge calorique d’un aliment n’est pas égale à sa charge vitale. Ainsi, nous sommes tous touchés, de près ou de loin, par de nombreuses maladies de civilisation liées à nos
modes de vie et de consommation actuels. 
 
À l’aide de méthodes adaptées à chacun, de suivis et de conseils réguliers, il est possible de changer ses habitudes alimentaires, de découvrir des saveurs saines et naturelles capables de combler nos déficits immunitaires pour
retrouver notre pleine énergie

 

Micronutrition

citron.png

Les micronutriments sont fondamentaux pour le fonctionnement de nos différents métabolismes. Bien qu’ils n’aient pas de rôle énergétique, ils sont indispensables à la bonne assimilation, transformation et utilisation des macronutriments.

 

Ce sont également eux qui pourvoient notre corps en molécules de défenses afin de lui assurer une protection optimale contre les agresseurs de notre quotidien (stress, additifs, pesticides, métaux lourds, etc.).

 

Vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels, acides aminés, probiotiques, prébiotiques, fibres définissent, ensemble, la valeur nutritionnelle de notre assiette. À une époque où nos aliments ont perdu en qualité ainsi qu’en densité au profit de calories dites « vides », il est bienvenu de chercher à optimiser le statut en micronutriments de l’organisme.

 

Après avoir défini les besoins à l’aide d’un bilan biologique ou d’un questionnaire de dépistage en déficience micronutritionnelle, il devient possible de rétablir l’équilibre de l’organisme et d’améliorer le bien-être à long terme grâce à :

 

· la mise en place d’une alimentation adaptée à son état de santé 

·  une complémentation sur mesure si nécessaire

 

Microbiote

citron.png

Le microbiote, communément appelé flore, désigne l’ensemble des bactéries, virus et levures peuplant notre organisme. Notre corps abrite plusieurs microbiotes sur la peau, dans les voies respiratoires et le plus connu se trouve dans l’ensemble de notre système digestif.

 

Ces colonies bactériennes sont désormais reconnues comme étant la clé de voûte de plusieurs milliers de fonctions de notre corps ; elles sont des milliards de messagères, d’ouvrières et de parasites parfois aussi.

 

Le microbiote intestinal est impliqué de manière directe et indirecte, dans des fonctions aussi diverses que la digestion des aliments, l’assimilation des nutriments, la défense contre certains pathogènes, la maturation du système immunitaire ou encore la production de neurotransmetteurs.

 

Nos civilisations industrialisées et hygiénistes subissent un déclin dans la biodiversité de nos microbiotes. En effet, le stress, la pollution, les pesticides et l’alimentation industrielle agressent nos microbiotes. Cette diminution microbienne fragilise notre terrain, notre capacité à nous défendre est réduite et permet l’installation de nombreux désordres et pathologies.

 

Il est possible de rééquilibrer sa flore intestinale par un travail de fond à plusieurs niveaux :

- réforme alimentaire

- réensemencement en bonnes bactéries

- nettoyage des bactéries indésirables

- renforcement du système digestif dans son ensemble

 

Tout suivi thérapeutique du microbiote se fait sur la base d’un bilan biologique préalable. Ce dernier est pris en charge par l’assurance maladie de base.